Diffusion: LA LUTTE DES CLASSES PENDANT LA LA RÉVOLUTION FRANÇAISE (1ere partie 1789)

Diffusion: LA LUTTE DES CLASSES PENDANT LA LA RÉVOLUTION FRANÇAISE (1ere partie 1789)
Diffusion: LA LUTTE DES CLASSES PENDANT LA LA RÉVOLUTION FRANÇAISE (1ere partie 1789)

jeudi 2 août 2012

Résistances au travail

"Si adhésion il y avait, s'il n'y avait que la servitude volontaire, pourquoi faudrait-il des chefs, des brigadiers, des managers, des contremaîtres et surtout déployer autant d'efforts en faveur d'une activité de travail malgré tout jamais assez performante, soutenue et efficace" p.11
 

Présentation de l'éditeur

Rares sont les romans, même de science fiction, fondés sur l’invraisemblance. Il en est de même avec les enquêtes en sciences sociales. Il existe néanmoins des vraisemblances négligées. Les résistances au travail en font partie.
Le management contemporain a beau exalter l’individu, il exige encore et toujours une subordination à sa logique. Il n’est pas aisé d’y échapper.

Pourtant, aujourd’hui comme hier, la subjectivité rebelle se fraie un chemin. La logique de valorisation a supplanté le despotisme de la fabrique. Mais peu de salariés sont dupes. On peut céder sans consentir et faire le minimum tout en respectant les apparences.

Les résistances au travail se situent dans les interstices de la domination. Elles reconstruisent des espaces d’autonomie qui échappent en partie à la domination. Elles anticipent et nourrissent l’action collective.

Ce livre expose et analyse ces pratiques non conformes qui resurgissent toujours. La relation salariale est ainsi faite ; n’en déplaise à ceux qui pensent avoir gagné la partie grâce à la précarisation et au chômage ; n’en déplaise aussi à ceux qui, par leurs analyses compassionnelles sur la souffrance au travail, négligent les capacités de résistance des collectifs.

Table des matières

Avant-propos, Stephen Bouquin
Les résistances au travail se sont raréfiées…
Les résistances sont présentes mais sont rarement reconnues…
Un champ d’analyse élargi
Première partie. Perspectives théoriques
Chapitre 1. Les résistances au travail entre domination et consentement,
Stephen Bouquin
Subjectivités en souffrance ?
La souffrance et le déni éludent les résistances
Dominations sans partage ?
Une question de définition
Consentement et servitude volontaire
Le travail dans une cage d’acier ?
Hétéronomie et travail vivant
Marx et la subsomption du travail
Une dialectique subsomption/résistance
Paroles critiques
Pour conclure provisoirement
Chapitre 2. Le mythe de la « fin du collectivisme ». La montée de l’individualisme et la mort du travailleur collectif dans la sociologie du travail britannique
Paul Stewart
Approches pour comprendre le travail, le conflit et le rapport individualisme-collectivisme
Souffrance individuelle et exploitation capitaliste
La vision « pessimiste » ou quand les travailleurs rigolent de tout
Ce que nous savons sur l’état actuel des formes traditionnelles de collectivisme au Royaume-Uni
Comment définir le collectivisme ?
Collectivisme et travailleur collectif
Conclusions
Deuxième partie. Perspectives historiques
Chapitre 3. Les sublimes, figures de l’autonomie ouvrière,
Bruno Scacciatelli
Les formes principales d’organisation de la production
La qualification
Le genre du travail
Les pratiques et les représentations des sublimes
Chapitre 4. Grains de sable dans le système de domination temporel et spatial de l’industrie textile de la première moitié du 20e siècle, Mélanie Roussel
Saint-Frères, un modèle de domination paternaliste
Se mobiliser sur la scène publique
Luttes clandestines, luttes de l’intime
Conclusion
Chapitre 5. Le rapport au travail : entre implication et résistance. L’exemple de l’usine Chausson à Creil (1950-1996),  Pascal Depoorter
La question de la reconnaissance
La question de la reconnaissance dans le travail : le cas des ouvriers de métier
La résistance à la déqualification
Les fresques : l’expression d’une dignité ouvrière
Conclusion
Troisième partie. Réalités contemporaines
Chapitre 6. Démantèlement de l’autonomie responsable et repositionnement des salariés dans l’industrie nucléaire. Des enjeux renouvelés et des articulations inédites, José Calderón
Un modèle ambivalent fondé sur l’autonomie responsable des ouvriers statutaires
Nouveau modèle, nouveaux enjeux, nouvelles pratiques
Contre la dissolution des collectifs de travail, une reconstruction du sens accordé à l’action : un enjeu éthique et politique
Conclusion
Annexe 1. Méthodologie de l’enquête
Annexe 2. Réorganisation du service de la conduite et transformation des rôles professionnels
Chapitre 7. Le collectif résistant. Analyse d’une pratique syndicale dans un atelier,
Louis-Marie Barnier
La coopération, cadre collectif du travail
Le collectif porteur de la norme
Confrontations autour de l’organisation du travail
Le syndicat vecteur de résistances professionnelles
Conclusion
Chapitre 8. Ajustements et oppositions masquées parmi les intérimaires,
Isabelle Farcy
Le travail intérimaire et son poids sur le marché de l’emploi
Une condition laborieuse incertaine
L’autonomie via le marché
L’intérim comme zone permanente de transit
Stratégies de fuite
Face au travail réel : ennui, danger et faible reconnaissance
Microstratégies de résistances
Des rapports interindividuels entre conflits et solidarités
Des similitudes avec d’autres terrains
Se syndiquer ?
Un recours aux prud’hommes
Chapitre 9. Résistances au travail et rapports sociaux (de sexe): le cas de femmes de chambre et de veilleurs de nuit du secteur hôtelier,
Emmanuelle Lada
Les cadres de l’analyse
Les enjeux convergents des résistances informelles
Les enjeux divergents des résistances informelles
De l’informel au formel, du contournement au conflit ouvert
Conclusion
Annexe. Terrain d’enquête et méthodologie
Chapitre 10. Des fêlures du quotidien. Les voies de la résistance au sein de la famille Faye ,
Thomas Rothé
La famille Faye: hommes et femmes « mode d’emploi »
Les hommes: une dette insolvable
La femme comme «soutien de famille» ?
Conclusions
Chapitre 11. Le sabotage en entreprise, une manifestation du rejet de l’ordre établi,
Djordje Kuzmanovic
Retour sur la notion de sabotage
Le sabotage, une constante dans l’histoire longue
Typologie des formes du sabotage
Un objet sociologique difficile à appréhender
Quelques exemples
Pour une théorie générale du sabotage
Épilogue
Chapitre 12. Résistances au travail, action collective et émancipation,
Stephen Bouquin
Luttes indignes ?
Du grain à moudre pour le management ?
Le syndicalisme mal à l’aise
Subordination et exploitation
Marx et les marxismes face au travail
Faire le tri dans l’héritage
Les résistances aux transformations
Une critique du travail comme abstraction sociale
Une nouvelle période

Coordinateur:  Stephen Bouquin / Editions Syllepse 2008 250p. ISBN : 978-2-84950-17-64