...VOSSTANIE...

...VOSSTANIE...
En ce moment : Emission EC=1 / Exercice de critique à partir de l'actualité (1)

EN DIFFUSION LA WEB RADIO

LA WEB RADIO - DIFFUSION 128Kb/s

jeudi 28 juin 2018

A propos du clown triste National-Ultra-Gauchiste Francis Cousin

A propos du clown triste
National-Ultra-Gauchiste Francis Cousin
Ou du spectacle narcissique YouToubisé à son apogée.

Pour une critique de l'idéologie de la poubelle


Faut-il avoir une opinion sur ce conseiller en "conflictualités sociales en entreprise" qui a un avis sur tout, même sur la largeur des trous des chiottes des autres ?

Nous n'avons pas grand chose à ajouter à ce que nous disions déjà il y a six ans sur cette variété d'identitaire déguisé en demi-perroquet pro-situ. L'Ultra-gauche historique et décédée avait déjà connu ce genre de spécimens, on pense ici aux nationaux-bolchéviques comme Fritz Wolfheim ou Heinrich Laufenberg (1).

Que se cache-t-il sous ce caricatural “communeux” en chemise brune ?

Une "thèse-bouse" assez merdique donc et ethno-différentialiste qu’il articule autour d'un mythique prolétariat européen dont il essentialise la combativité comme originelle, ceci en dehors de toute historicité, rapports de force, dynamiques possibles ou simples replis. 

C'est-à-dire que ce prolétariat "blanc" et européen issu d'un improbable âge d'or communiste primitif hypostasié, mythifié mais plutôt germain (2) hein, faut pas pousser.... Serait "plus" combatif (euphémisme pour dire supérieur) que celui du "sud ", c'est-à-dire noir ou arabe. Les flux migratoires seraient la source de l'effondrement des luttes sociales en Europe ! Rien de moins....

Bien sûr l'argumentaire "anti-immigrationniste" et néo-raciste (il n'y a d'ailleurs pas à être pour ou contre l'immigration comme fait historique.) sauf à pleurer comme F.Cousin en appelant à l’Aufhebung ...sauf des frontières, des nations et de son vide-ordures conceptuel.

S’il développe à coups de métaphores heiddegero-biologisantes (naturalisées) une pseudo-critique "radicale" de la marchandise à la sauce Héraclite et on comprend pourquoi il préfère rester obscur, c'est pour défendre l'Être des "blancs" rebelles versus l'Avoir des "indigènes", main-d’œuvre servile ontologiquement, avide d'accumulation et manipulés par le Mamon-Capital. Mais aussi pour cacher le caractère psychopathologique (recherche de la pureté et des racines) de son de délire qui suinte la xénophobie. 
 
En fait, il s'agit assez simplement d'une "vision" pathétiquement sous-Huntingtonnienne européo-centrée et grossière ainsi que d'une adaptation "debordisée" de la Volksgemeinschaft.

Ceci ne résiste pas cinq minutes à l'analyse et à l'étude sérieuse des flux migratoires aux niveaux intra-continentaux ou au niveau mondial. (Voir l'Asie avec la Chine, les transferts de populations a l’intérieur de Afrique). Ou la fraaaance et même L’Europe ne représentent rien . Sauf pour les flippés de la “pureté”.

Mais ce n'est  là que la conséquence de son analyse (sans philo) qui ne reste qu'au niveau de la cuvette de l'histoire. 

Précisons d'ailleurs qu'à l'échelle de l'Europe les flux sont plus importants aux niveaux intra-communautaires qu'aux niveaux inter-continentaux.

Mais nous avons peu de place ici pour traiter des causes multifactorielles des migrations (politiques, environnementales, économiques et donc liées). Pas plus à démontrer les balivernes de cette anthropologie frelatée, ringarde et dépassée (3) pour psychotique.

Cela importe peu, puisque l'offensive idéologique et pathétique, ne consiste qu'à restaurer sous vocable néo-völkisch, les mythes du Sol Invictus et du pseudo "miracle grec". 

Ainsi “Toute la vie des sociétés dans lesquelles règnent les conditions modernes de production de conneries s'annonce comme une immense accumulation de spectacles de la bêtise narcissique et concentrée de l'être-pour-la-saloperie. Tout ce qui était directement vécu sottement s'est éloigné dans une représentation de la saloperie radicalement youtubesque. “ etc, etc...

On poursuivra l'analyse en lisant ce que nous développons sur cette Indigente Nouvelle Droite.

Est-il franchement nécessaire de se rassurer et de quoi d'ailleurs ? Car on ne le verra jamais dans une grève, une lutte, occupé qu'il est avec ses nouveaux adeptes à monter des petits bizness en coaching (4) pour petits-bourgeois dépressifs ou à vendre des kits de survie “radicaux”, des couteaux sans manches ou à disserter “radicalement” sur des “groupes radicaux” auxquels il n'a jamais appartenu, ceci sur YouSuck bien sûr ! 



Francis Cousin discutant de "sa marchandise" 
Photo non contractuelle de NUG





NOTES

On notera d'ailleurs que ce buffone ne traite jamais de luttes concrètes de prolétaires concrets. 


1 On peut consulter à ce sujet pas mal de littérature dont l’ouvrage de Louis Dupeux Stratégie communiste et dynamique conservatrice essai sur les différents sens de l’expression national-bolchevisme. 1978. A lire également Les Racines intellectuelles du Troisième Reich. La crise de l'idéologie allemande, George L. Mosse, éd Seuil coll. Point.

2. Laurent Olivier. Nos ancêtres les Germains : Les archéologues français et allemands au service du nazisme,  Editions Tallandier, Coll Texto, 2015.


3. Notons qu'il fait une référence constante au livre d'Engels sur L'Origine de la famille, de la propriété privée et de l'État livre de 1884 et totalement dépassé ! Pour éviter la farce et être plus sérieux on préférera lire le livre Le communisme primitif n'est plus ce qu'il était - Aux origines de l'oppression des femmes de Christophe Darmangeat.

4. On pense particulièrement à Charles Robin qui de critique du "néo-liberalisme" est passé au statut d'auto-entrepreneur / coach- "précepteur" et vendeur de méthodes (97 euros) pour passer son bac. On  pensait déjà en pointant son coté Ray-Ban qu'il s’agissait d'une question d'égo crypto-sarkozyste. Mais le voila plutôt start-up Nation ...pour son "l'anti-capitalisme" on repassera donc.

* * *

Aufhebouse ! 
Pour une critique de la vraie pensée bouse

mercredi 20 juin 2018

VOSSTANIE chez NUIT NOIRE (Radio Libertaire)

VOSSTANIE chez
NUIT NOIRE (Radio Libertaire) 
Merci à Davou pour avoir partagé ce moment d'amitié

 (101 minutes)

Ou on parle de militantisme, de rencontre, de Twitter, de Paris Luttes infos, de tracts, d’identitaires de "goche", édition militante, de "conscience", de prolétariat, des profs dans le milieu "révolutionnaire" et de manif république - bastille ...


Ce son est dédié aux amies, amis et camarades qui participent aux émissions de Radio Vosstanie sans qui rien n'est possible.

lundi 18 juin 2018

Vient de paraître ! (Vosstanie Editions) : Qu'est-ce que l'Autonomie Ouvrière ?

Qu'est-ce que l'Autonomie Ouvrière ?
de Lúcia Bruno
 O que é Autonomia Operária
 (1985)

 Vient de paraître


COMMANDER VIA COP-LIVRES




Vosstanie Editions 
Livre format 11*17 de 115p 
- Bibliographie
Prix 8 €

Traduction du Portugais (Brésil)


Voir aussi 

La version audio du texte



Pour la critique du texte
Notre émission / discussion, débat 



EXTRAIT
"Ce qui définit l'autonomie ouvrière comme pratique sociale, c'est sa capacité à créer des relations sociales d'un nouveau genre, qui se structurent en antagonismes ouverts avec les relations sociales existantes dans la société capitaliste. Dans quel sens ?

Dans le sens ou l'autonomie ouvrière s'exprime par la pratique de l'action directe contre le capital, sur les lieux de production — épine dorsale du capitalisme. Cette action directe unifie le pouvoir de décision et d'exécution, élimine la division entre travail manuel et intellectuel, abolit la séparation entre dirigeants et dirigés, et fait cesser la représentation par la délégation de pouvoir.

Sur le terrain de l'autonomie ouvrière, le travailleur ne se fait pas représenter. Il se représente.

Il s'agit d'un processus de lutte dans lequel la classe ouvrière s'organise et se dirige, en se différenciant des classes dominantes, de leurs institutions, des pratiques et de l’idéologie d'intégration et d'exploitation. C'est une pratique qui unifie tous les fronts de lutte : économique, politique et idéologique, en ayant comme objectif final le socialisme."