Parution de : Économie des processus révolutionnaires de João Bernardo / Vosstanie Éditions

vendredi 21 novembre 2014

G.A.R.I ! 1974 de Nicolas Réglat


Un petit reportage/doc sans prétentions en forme d'hommage / reconnaissance. D'une époque qui s'efface un peu plus. Cette période avait "l'avantage" d'avoir quelques ennemis clairement identifiés. On hésite entre Les Pieds nickelés et la révolte post-ado. Le recul et le second degré sauvent presque les choses. Comme l'arrivée de la gauche au pouvoir.... Il n'y a bien sûr ici pas de héros, et la phrase utilisée comme accroche et tirée d'une déclaration des GARI, éclaire aussi toute cette prétention à notre avis erronée (1). Le combat pour les libertés ne vise pas l' Héroïsme mais relève de quelque chose de tout aussi vital que de manger, boire, se rencontrer ou faire l'amour. A voir donc au moins pour toutes les questions ouvertes (la lutte armée, le cloisonnement, l'illégalisme/banditisme, l'infiltration policière, l'anti-fascisme, l'autonomie, la répression) et pour une critique de toutes les dérives avant-gardistes et politico-militaires qui ne sont que les signes annonciateurs d'échecs ou du reflux général.


(1) Qui fait de qui des héros à posteriori ? Les GARI ou les spectateurs de la révolte ? on flirt ici avec une forme de moralisme.

jeudi 6 novembre 2014

Révolution bourgeoise et luttes de classes en France, 1789-1799

Révolution bourgeoise et luttes de classes en France, 1789-1799

1ère partie : De la crise de l’Ancien Régime à la chute de la monarchie (1789-1792)


L'histoire grand public montre la Révolution française comme un moment de violence extrême et aveugle exercé par les classes populaires manipulées par des leaders révolutionnaires, tout en focalisant sur l'épisode fatidique de la Terreur vue comme une dérive regrettable. Loin de ces clichés servant des intérêts de classe, les faits montrent comment les travailleurs urbains et ruraux ont mené des luttes autonomes pour un monde meilleur dépassant ainsi le contenu bourgeois de la Révolution, et forgeant des expériences pour les combats à venir.

Cette approche de la période révolutionnaire française entend rappeler que la lutte des classes n'est pas un concept construit de toute pièce. Aujourd'hui, face aux ravages du capitalisme, qui puise ses racines dans ce moment-charnière que constitue la fin du XVIIIe siècle, les prolétaires d'ici et d'ailleurs ne peuvent rien attendre d'un réformisme qui n'en finit pas de nous resservir les mêmes recettes miracles pour « humaniser » ce système. 

Cette brochure constitue la 1ère partie d'un travail sur la Révolution française et couvre la période 1789-1792, de la crise de l'Ancien Régime à la chute de la monarchie. En 1789 la monarchie absolue les structures socio-économiques issues du féodalisme sont en contradiction avec la montée en puissance de la bourgeoisie. Pour les classes populaires, la crise économique présente depuis des années se traduit par la montée des prix, le chômage, le manque de terres. Aussi, l’État est face à une grave crise financière. Les conflits sociaux dans les villes et les campagnes se multiplient. Dans le même temps, la bourgeoisie espère des réformes : constitution, égalité des droits, libertés individuelles et politiques. Au fond, elle souhaite secouer le carcan féodal pour parvenir à une liberté économique totale. Afin de régler le problème financier, les Etats généraux sont convoqués le 5 mai 1789. Les événements qui en découlent vont permettre à la bourgeoisie d'accéder au pouvoir politique, et entraîner la mobilisation des classes populaires, menant à une radicalisation du processus révolutionnaire. 

La Révolution française s'inscrit dans un tournant majeur de l'histoire: la période qui s'étend de la fin du XVIIIe siècle au début du XIXe siècle est marquée en Europe occidentale et en Amérique du Nord par l'instauration du mode de production capitaliste, les prémices de l'industrialisation et l'avènement de la bourgeoisie. Il s'agit dans cette brochure d'aborder la Révolution française comme processus induit par la lutte des classes, à travers un récit plus ou moins chronologique. La période qui suit la chute de la monarchie jusqu'au coup d'Etat du 18 brumaire fera l'objet d'une autre publication, à suivre...


Brochure format A5, 104 pages. Prix libraire: 3,50 euros, prix libre ailleurs.


Voir http: //classesenlutte1789.noblogs.org