Diffusion: LA LUTTE DES CLASSES PENDANT LA LA RÉVOLUTION FRANÇAISE (1ere partie 1789)

Diffusion: LA LUTTE DES CLASSES PENDANT LA LA RÉVOLUTION FRANÇAISE (1ere partie 1789)
Diffusion: LA LUTTE DES CLASSES PENDANT LA LA RÉVOLUTION FRANÇAISE (1ere partie 1789)

lundi 27 juin 2016

Les syndicats trahissent-ils ?

Les syndicats trahissent-ils ?

Si on se tape des "vitrines" saccagées des magasins syndicaux on relèvera néanmoins le propos plutôt ambigu qui accompagne le geste.
« C’est fini de trahir ».

Car enfin les syndicats trahissent-ils ? En ce qui nous concerne nous ne le pensons pas.

L’État, la bourgeoisie ne trahissent pas plus. Ils ont pour fonction d’œuvrer à la gestion de la reproduction de l'ordre capitaliste.

C'est peut-être reporter un peu trop facilement sur les syndicats l'absence d'un mouvement fort qui pouvait ou peut, doit briser l'emprise syndicale.

C'est en somme se défausser, pour mieux cacher notre impuissance face aux événements ou notre faiblesse.

Mais c'est aussi laisser passer pensons nous, qu'il est possible de "radicaliser" les syndicats. Pourquoi pas les partis ? ou l’État ?

Il était par exemple fort prévisible que les syndicats préféreraient tourner en rond comme des dératés autour du Port de l'Arsenal, dans un soucis de "compromis" ceci en l’annonçant comme une "victoire", alors qu'il était plus qu’inacceptable de défiler (surtout dans ce type de conditions) dans l'enceinte de la respectabilité, pour le cirque médiatique de la responsabilité donc de l'enterrement.

Que cela emmerde on peut aisément le comprendre. Mais cela laisse planer le doute sur la nature du syndicat, qui accompagne historiquement le capitalisme dans son déploiement.

Laisser entendre le contraire c'est faire croire aux syndiqués de "base" (qui seront éternellement "trahis") qu'ils peuvent espérer un jour le contraire.




VOIR AUSSI