Emission de la web radio Vosstanie - Le Samedi 24 Janvier 2015 - En téléchargement.

Emission de la web radio Vosstanie - Le Samedi 24 Janvier 2015 - En téléchargement.
Emission de la web radio Vosstanie - Le Samedi 24 Janvier 2015 - En téléchargement.

mercredi 28 janvier 2015

Emission de La Web Radio Vosstanie du 24/01/2015

# Libertés & expressions 
De la pétition "Contre la censure et l’intimidation dans les espaces d’expression libertaire" 
à Charlie Hebdo.


Emission du 24/01/2015
En rediffusion


Invités : Travail Contre Capital - Le GARAP


TELECHARGER 
(250 minutes)





Débats et analyses.


Cette démocratie si parfaite fabrique elle-même son inconcevable ennemi, le terrorisme. Elle veut, en effet, être jugée sur ses ennemis plutôt que sur ses résultats. L’histoire du terrorisme est écrite par l’État ; elle est donc éducative. Les populations spectatrices ne peuvent certes pas tout savoir du terrorisme, mais elles peuvent toujours en savoir assez pour être persuadées que, par rapport à ce terrorisme, tout le reste devra leur sembler plutôt acceptable, en tout cas plus rationnel et plus démocratique.




- THEMES DE L'EMISSION -

A propos de la la pétition (fond et forme) son véritable objet. Un contre feu ?
(Réacs, curés décroissants, bizness éditorial techno-phobe, réformisme radical, néo-freudisme et keynésiens relookés dans le milieu libertaire)
http://www.millebabords.org/spip.php?article27231

Il n'y a pas qu'un seul Charlie Hebdo.
Retour sur les événements et l'instrumentalisation.
Le temps médiatique et les injonctions à "l'analyse" : un piège.
Les débats sous-jacents.
(Retour des religions - multiculturalisme - post-modernité - anti-fascisme et instrumentalisation au bénéfice de qui et de quoi)
Conséquences sur l'affrontement de classe et le mouvement social. 
Théorie du Choc ? 
Sortir du débat franco-centré (Le niveau international de l'analyse).
Perspectives.



Voir aussi

Zones Subversives

A propos de la Pétition

La soupe à l'herbe
https://soupherbe.wordpress.com/2014/12/24/petitionnons/


Voir aussi l'émission de Radio Vosstanie 30 novembre 2013.

Conversation sur les spécialistes radicaux des penseurs radicaux.



(250 minutes)


CYCLE LA LUTTE DES CLASSES PENDANT LA RÉVOLUTION FRANÇAISE (AU REMOULEUR)

Les deux présentations sur la lutte des classes pendant la Révolution française ont pour objectif de montrer comment les travailleurs urbains et ruraux ont mené des luttes autonomes pour un monde meilleur, dépassant ainsi le contenu bourgeois de la Révolution et forgeant des expériences pour les combats à venir. Cette approche entend rappeler que la lutte des classes n'est pas un concept forgé de toute pièce. Aujourd'hui, face aux ravages du capitalisme dont les origines remontent à la fin du XVIIIe siècle, les prolétaires d'ici et d'ailleurs ne peuvent rien attendre d'un réformisme qui n'en finit pas de nous resservir les mêmes recettes miracles pour « humaniser » ce système.




VENDREDI 6 FÉVRIER A 19H30 PROJECTION DE 1788

De Maurice Failevic (1978, 1h40)

Dans un village en 1788, des paysans entrent en conflit avec le seigneur qui vend les terres communales et les dépossède ainsi d'un moyen de subsistance essentiel. Face à la crise économique et politique que traverse le pays, la perspective des États généraux et la rédaction des cahiers de doléances proposés par le roi, redonnent espoir aux paysans. Ce film décrit de façon éclairante la société rurale et les conflit de classes qui la traversent à la fin du XVIIIe siècle.


SAMEDI 21 FÉVRIER A 18H PRÉSENTATION ET DISCUSSION SUR LA LUTTE DES CLASSES

PENDANT LA RÉVOLUTION FRANÇAISE, 1ère PARTIE : 
De la crise de la monarchie à sa chute (1787-10 août 1792)

En 1789, la monarchie absolue et les structures économiques et sociales féodales sont en contradiction avec la montée en puissance de la bourgeoisie. La société est aussi traversée par la crise économique : hausse des prix, chômage, manque de terres pour les classes populaires et dette financière pour l’État. Alors que les conflits sociaux s'amplifient, la bourgeoisie espère des réformes : égalité des droits, libertés politiques et libéralisation de l'économie pour favoriser le commerce et l'industrie naissante. Les États généraux sont convoqués le 5 mai 1789 afin de régler le problème financier. Or, les événements qui en découlent vont permettre à la bourgeoisie d'accéder au pouvoir, alors que la mobilisation des travailleurs va mener à une radicalisation du processus révolutionnaire.

DIMANCHE 22 FÉVRIER A 16H PRÉSENTATION ET DISCUSSION SUR LA LUTTE DES CLASSES

PENDANT LA RÉVOLUTION FRANÇAISE, 2ème PARTIE : 
De la République au coup d’État de Bonaparte (1792-1799)

La République proclamée, les divisions entre bourgeois s'accentuent. Les Montagnards, proches des petits propriétaires, réalisent que l'appui des travailleurs est nécessaire au triomphe de la Révolution. Mais la bourgeoisie girondine, proche des milieux d'affaires, ne n'entend pas ainsi. Elle est éliminée grâce aux travailleurs parisiens qui réclament, dans un contexte de guerre et de crise économique, la Terreur contre les accapareurs, les spéculateurs et les contrerévolutionnaires. Les dirigeants montagnards au pouvoir institutionnalisent et retournent la Terreur contre les travailleurs. La chute des premiers, le 9 Thermidor (27 juillet 1794), ne fera qu'amplifier le processus contrerévolutionnaire

-
Le Rémouleur 
106, rue Victor Hugo 93170 Bagnolet 
(M° Robespierre ou M° Gallieni)

mercredi 31 décembre 2014

Emission de La Web Radio VOSSTANIE du 6/12/2014

Emission de la Web Radio Vosstanie
-
Du 6 décembre 2014


EN REDIFFUSION ET TELECHARGEMENT

Avec Zones Subversives 
et quelques invités de passage.

Séries, cinéma, idéologies et luttes des classes
Autour du cinéma populaire, des blockbusters, des séries et du cinéma dit militant et politique.



Thèmes de la 1ere partie de l'émission:

Retour sur l'émission sur le Portugal - Le blog d’infos, Brest Luttes ! Le journal de la Mouette Enragée vient de sortir. - La critique de la "l'extrême gauche du capital" par la "Nouvelle droite du capital" - Rubrique rions un peu : Abdullah Öcalan "libertaire" !? Un site à visiter Confusionnisme.info (notre analyse d'une démarche nécessaire - peut-on  s'attaquer aux écuries d'Augias et comment ?) - La confusion quelques exemples: Quartier libre (religieux et libertaire ??!!! ) Alexis Escudero, auteur de « La reproduction artificielle de l’humain » - Les "anti-tech" et le vieux débat nature/culture terrain et matrice de la réaction.


* * *

Discussion autour de Snowpiercer (Joon-ho Bong), Fight club (David Fincher), La trilogie Batman (de Christopher Nolan), La Grande Aventure Lego (Phil Lord), Very Bad cops ( Adam McKay), A Touch of Sin (Jia Zhangke), The Wire, Breaking Bad etc... Pierre Carles le clown triste alter-caudilliste à bout de souffle.



Durée 316 minutes



Voir aussi 



Sem Mestres, nem Chefes, o Povo tomou de José Hipolito Santos


Sem Mestres, Nem Chefes 
o Povo Tomou a Rua. 
As Lutas dos Moradores no Pós-25 de Abril


A paraître prochainement de notre camarade et ami

José Hipólito Santos. 

Editions Letra Livre, Lisboa, 2014.

Pour en savoir plus (commander à la librairie Letra Livre)

*
Mais aussi sur son parcours.

 José Hipólito dos Santos. 
Ancien membre de la LUAR (Liga de Unidade e Acção Revolucionária) - Des Cadernos de Circunstancia.
Acteur de la révolte da Sé en 1959 et du "Golpe de Beja" le 1er Janvier 1962.



Sur les expériences d'auto-organisation.
Commissions de "moradores", commissions de travailleurs, commissions inter-entreprises, occupations des terres, sur le non grand-parti.
-
TELECHARGER LA 2ème PARTIE
136 minutes

+ Itinéraire En 5 parties.

1- Premiers engagements - Seara nova et Antonio Sergio - La révolte da Sé - Golpe de Béjà, la prison.
TELECHARGER

2 - L'Exil - de L'Algérie au Maroc.
TELECHARGER

3 - Les Cadernos de Circunstância et Mai 1968.
TELECHARGER

- La LUAR.
TELECHARGER

5 - Retour au Portugal en 1974 . Des "moradores" au PRP.
TELECHARGER


Sur les Cadernos de Circunstância - 
41 minutes -

TELECHARGER LA 3ème PARTIE
(Les 5 parties de l'itinéraire en 1 fichier compressé)
274 minutes

lundi 15 décembre 2014

Subir la simplicité forcée (Pastiche d'une parution)

Vient de paraître en co-édition: 
Un pas dans la Mouise et Ya de quoi s'Etrangler


Subir la simplicité forcée
Histoire et témoignages


Quatrième de couverture.


Pour agrandir cliquez sur l'image.
"Des habitants de zone urbaine ou rurale vivent sans voiture, sans télévision, sans téléphone portable (incroyable), sans lave-linge, et même parfois sans frigo !… Sans intérêts pour la vie politique administrée par les professionnels (rémunérés) ou par ceux qui ont le temps de s'investir, ils se désinvestissent de la vie locale qui est au bout du compte gérée par la classe de l'encadrement.

Ils soutiennent que l'on ne peut pas vivre sans avoir le minimum vital. Ils se questionnent aussi sur ce qu'est le superflu...

Parmi eux, des jeunes parents précaires, chômeurs, chômeuses, refusent la spirale de la pauvreté et l'impossibilité structurelle d'avoir accès aux produits de première nécessité. (logement, santé,  alimentation, transport, éducation)

Peu diplômés, sans argent, ils subissent l'isolement et la cherté des loyers et sont contraints de vivre dans des lieux de fortune. Victimes des marchands de biens, de sommeil et de la gentrification, ils sont souvent obligés de vivre chez des amis, de la famille sans pouvoir se poser.

De ce fait ils subissent l'isolement, le contrôle social, le flicage et la moralisation de ceux qui pensent qu'un autre "choix" est possible dans monde capitaliste. 

Certains ont carrément abdiqué le combat de classe et vivent coupés du monde en autarcie, isolés de tous. La tendance s'affirme d'ailleurs encore plus avec la vieillesse. Par exemple dans un lieu fort reculé, sans eau ni électricité, ils ont pu construire un abri de fortune et font « de nécessité vertu ». Il ne peuvent plus se déplacer et n'ont plus accès aux différents lieux de socialisation.

Refusant de devenir des petits commerçants, n'ayant pas de capital à investir, sans parents argentés, pour eux avoir un travail c'est presque un "luxe". Même aliénant, le travail se fait rare dans certaines régions où l'on est obligé de quitter sa famille et amis pour s’en aller vivre ailleurs, loin, trop loin. Quelques fois pour ne plus revenir.

Certains ont même eu une vie de smicard ! et sans rouler sur l'or (à deux salaires) la vie était encore possible en se serrant la ceinture. Puis le chômage, la "compétitivité", les restructurations, les délocalisations, ont fait basculer des familles souvent des couples (dans la même entreprise) dans la misère ou l'extrême précarité.  La trêve hivernale est un répit trop court avant l'expulsion.

Exclus du système de santé, ils passent souvent leurs journées dans les lieux administratifs ou dans ce dédale de demandes de formulaires, le temps perdu et d'humiliation sont les conditions pour essayer d’obtenir une allocation de survie. 

Toutes ces trajectoires, bien que très différentes, tentent d’expliquer comment l'on subit certaines choses, certains "déterminismes" plus qu’on ne peut les choisir. Mais aussi que l'ascétisme "choisi" est souvent la pratique coupable d'une petite-bourgeoisie repue, une possibilité de distinction propre d'une classe sociale en mal de reconnaissance. Le principe de la "simplicité volontaire"  que certains prônent, est une démarche volontariste religieuse selon laquelle la vie se trouve "ailleurs" dans une sorte d’au-delà ou dans une vie cénobite ou régulière. 

Ce livre présente une cinquantaine de parcours typiques de déclassés in-volontaires qui nous expliquent les raisons de leurs non-choix, comment ils subissent les rapports sociaux capitalistes mais aussi la manière dont certains fantasment, les liens qu’ils croient pouvoir tisser en dehors des rapports marchands qu'il croient éviter ou dépasser dans le simple retrait ou dans l'isolement faussement joyeux (pour la galerie militante).

Ils nous racontent comment certains croient forcer le réel en dehors du combat organisé (ou pas) de classe ceci avant que la réalité ne leur pète à la tronche, Ils critiquent la critique moraliste du prolétaire sur-consommant ou qui succomberaient à une "hyper-consommation" alors que la plupart ne peuvent que reproduire leur force de travail.


Co-Edition : Un pas dans la Mouise et Ya de quoi s'Etrangler : 20€
"La décroissance une idéologie de curé"