...VOSSTANIE...

...VOSSTANIE...
Enc ce moment : Émission EC=3 - Du Situationnisme, ne reste-t-il que des marchandises radicales ?

EN DIFFUSION LA WEB RADIO

LA WEB RADIO - DIFFUSION 128Kb/s

mercredi 20 mars 2019

Quitter le camping de l’Abîme - Point de vue image de classe (25)

Quitter le camping de l’Abîme
Point de vue image de classe (25)


Assez souvent, il arrive que l’on se demande si un bon petit tract par an ne serait pas suffisant ? Suffisant pourquoi d’ailleurs ? Pourquoi pas tous les dix ans, me dira-t-on aussi ? Probablement parce qu’on a l’impression de se répéter, de tourner en rond, de mâcher les mêmes mots caoutchouteux qui ont perdu à la fois leur capacité à critiquer le quotidien, à faire référence à une aspiration particulière ou simplement parce qu’ils ont été retournés par le réel.

On s’explique, on rationalise, on se motive (à retrouver du sens aux mots) on s’emballe, on s'adrénaline avec ce qui nous tombe sous la main, un marteau, un clavier, un stylo, on expulse.

Il y a aussi le temps que l’on a plus envie de perdre à ne pas se faire comprendre, à justifier sa généalogie et ses perspectives. On préfère alors travailler son monologue intérieur et cultiver ses doutes ou ses dégoûts pour éviter qu’ils ne se transforment en désespoir.

Un ami proche me disait que la poésie déborde largement le poème. C’est peut-être la seule chose à pratiquer dans ce monde moche pour nous permettre de briser les piquets (pas de grèves!) et les sardines qui nous rivent au camping de l’abîme. 
J’ai banni les A bas, les Vive, et les TOUT le pouvoir... pour Mon tract. Il y a bien longtemps que j’évite les convocations pour les autres comme pour moi-même. J’ai toujours détesté les carnets de correspondance, les mythes et l’expiation.