...VOSSTANIE...

EN DIFFUSION LA WEB RADIO

LA WEB RADIO - DIFFUSION 128Kb/s

>>>> Fil Tumblr Vosstanie

jeudi 15 février 2018

Soldat Jamais ! - Point de vue image de classe (21)

Soldat Jamais !
Point de vue image de classe (21)


Je n’ai pas eu à me justifier. À sortir ma batterie d'arguments. Mes parents étaient déjà préparés au courant depuis que j’avais choisi une filière littéraire ma "virilité" avait déjà été mise à mal.

Alors pendant que je tentais désespérément de démontrer l’inexistence de Dieu, et de critiquer cette posture d’immigré qui s’excuse constamment et dit merci à chaque phrase, j'annonçais comme ça sans rapport que je ne voulais pas faire l'armée. Personne n’a vraiment eu quelque chose à en redire sur le moment.

Vian tournait dans ma tête

Demain ça sera ton jour “ *

Ce fut le moment de réactiver un peu d’histoire familiale.

Mon père insoumis restait discret. Ma mère ruminait la manière dont elle allait l’annoncer aux ami(e)s et connaissances.

Le milieu dit "anarchiste" de l'époque fut incapable et inexistant pour m’orienter ou me soutenir dans mon souhait de me soustraire à cette “obligation”. La fameuse “entraide” libertaire au milieu de ricanements.

J’ai vite compris ce qu’était un fonctionnaire de la révolte au sens propre comme au figuré.

20 mois.

J’étais recherché dans un autre pays. Ma grand mère catastrophée avait appelé un soir. C'était écrit à côté de la vielle église du village. L’infamie à son comble.

Mon objection de conscience fut un moment possible pour préparer une révolution. Une manière de dire que j’étais contre le monde. Peut-être que je n’ai pas eu assez de "courage" pour l'insoumission ? Je n'étais pas dans ce registre de l’héroïsme militant.

On se taille une ligne de vie ou un truc comme ça. Quelque chose que l’on ne peut pas oublier parce qu’on l’a dans le creux quand on tient un stylo ou quand on donne sa main.

Pendant que je suis en “poste” depuis quelques mois le service national est “enterré” nous dit-on alors. Chirac décide de «suspendre» l'appel obligatoire sous les “drapeaux” .

20 ans après les vieilles “nostalgies” puantes s’invitent sur fond d’offensive anti-sociale.

Faut qu' les gros puissent se goinfrer
Faut qu' les petits puissent engraisser
“*

On regarde dans le rétro. Je pensais être le dernier d’un temps. À quoi bon je me disais ….?

On fêtera peut-être les tranchés en novembre prochain qui sait ? Avec tambours et trompettes.

encore une fois
Rompons les rangs !


Note.

* Les Joyeux Bouchers par Boris Vian




 
Otto Dix  - Abend in der Wijtschaete-ebene (Novembre 1917), 1924