...VOSSTANIE...

...VOSSTANIE...

mercredi 29 mai 2013

La "gauche" n'est pas une deuxième droite...

La "gauche" n'est pas une deuxième droite ...

C'est la gauche du capital *


La re-publication d'un livre circonstanciel et daté (1986) de Janover & Garnier (1) n'est pas sans ambiguïtés. Nous laissons bien sûr le soin aux éditions Agone de justifier de son actualité, peut-être ne s'agit-il que d'un coup éditorial ? (Tant mieux si cela donne la possibilité de sortir d'autres choses)

Le titre est accrocheur il permettra peut-être de toucher un public plus large à n'en pas douter, le fameux "peuple de gauche" désillusionné ? bis repetita.


L'ouvrage en lui même n'a que peu d’intérêt, il s'articule essentiellement à l'art de la formule des compères, et permet aux signes de s'accumuler jusqu’à justifier d'en faire un livre. Il s'occupe des personnages les plus mondains d'une époque, pour certains encore aux affaires. Le parti pris sociologique déjà désuet (les petits-grands Hommes dans l'histoire) nous concerne encore moins.


En revanche le "titre" est peut-être la source de notre malaise (2) : La deuxième droite. Car enfin qui pouvait croire, avec un peu de culture historique que l’appétit de pouvoir des "hommes de gauche" seraient autre que celui des "hommes de droite". Peut-on encore penser que la gestion des "affaires", la realpolitik, l'accumulation de fric nécessaire au spectacle politique, pouvait donner autre chose ? Sans narrer ici toutes saloperies faites au nom de la "gauche", partidaire, patriote et fusilleuse.


(4)
Ainsi fallait-il garder le titre du livre ? Est-ce que cela n'était pas déjà une erreur en son temps ? Car ce titre sous-tends finalement qu'il existe une "gauche" de "gauche" ? une gauche saine et "authentique" ? "socialiste" ?  Une gauche différente d'une droite ?


Soyons précis. La gauche n'est pas de "droite" ni une "deuxième droite", mais fait partie du dispositif spectaculaire de la politique. Elle est intégrée au cirque bourgeois démocratique et médiatique comme son extrême-gauche parlementaire. Il ne s'agit ni plus ni moins que de l'aile gauche du capital. Ainsi serait-il plus louable de s'interroger sur cette volonté acharnée des groupes d’individus qui s'arrogent le droit de vouloir faire notre "bien" à notre place, ceci avec de tristes chemises rouges, roses ou vertes ? Et que d'autres les suivent béatement avec autant d'illusions.


Il ne s'agit pas d'entonner le refrain du "ni droite ni gauche" car il concerne plus particulièrement d'autres officines bourgeoises en concurrences et en sur-enchère/faux-dépassement, qui inscrivent malgré tout et toujours leurs discours dans ce souhait de gérer la merde marchande et ses assignations fétichisées.  Mais d'insister sur cette ligne de combat et de rupture qui nous distingue d'avec ceux qui prétendent l'administrer (3) mieux que les autres. 



* Objet d'une prochaine émission de radio vosstanie - Qu'est-ce que la gauche du capital ?

(1) La deuxième droite de Jean-Pierre Garnier, Louis Janover Agone 2013
(2) Le malaise s'est prolongé quand nous avons cru reconnaitre M.Garnier dans un documentaire sur le stalinien Michel Clouscard.
(3) Qu'ils prétendent gérer la merde 100% gauche, ou imaginent simplement l’auto-gérer en petit comité ou la taxer à l'échelle locale ou nationale. 
(4) Ou est / était ce "socialisme" ? dont parle la couverture du livre ? Les syndicats n'étaient-ils pas déjà neutralisés ? La "gauche" devait-elle étatiser pour être de "gauche" ?

jeudi 16 mai 2013

Emission du 25 Mai 2013 - Radio Vosstanie

Émission du 25 Mai 2013 

 A écouter le soir à partir de 19h pendant 1 mois sur la web radio.
En téléchargement 


Invités :

La Mouette Enragée 

(Boulogne sur mer)  

et

 et Jean-Michel ( Radio  - L'égrégore )


 

Thèmes de l'émission: L'OIT, L'antifascisme est-il soluble dans la lutte de classes ? Le sport noir et rouge aussi con que: les autres... Quel sport ? Debord à la BNF, La critique Sociale,  Présentation du Groupe la Mouette enragée - Grève et grévistes à PSA  - Les manoeuvres politiciennes de LO et la CGT.

jeudi 2 mai 2013

Les vautours du sport - Quel Sport ? n° 21 / 22

Quel Sport ? n° 21 / 22 - Mai 2013

L’accumulation des scandales de dopage, de corruption et de matchs truqués montre parfaitement que le sport-spectacle de compétition est devenu la matrice d’un système affairiste transnational, tentaculaire et opaque. 
De véritables mafias et organisations criminelles aux multiples ramifications institutionnelles gangrènent le mode de production sportif. 

Dans ce contexte, seuls les abonnés à l’opium sportif peuvent encore croire aux valeurs prétendument « humanistes », « universelles », « amicales », « familiales » et « éducatives » de la compétition sportive mondialisée. 

Le système de business sportif sauvage et dérégulé mêle logiquement argent « propre » et « sale » dans le cadre d’une économie ultra-libérale mondialisée. 

L’institution sportive, adulée par les gouvernements mais peu surveillée et peu contrainte par les lois, est devenue un coffre-fort opaque à l’origine du glissement mafieux que certains de ses dirigeants rendent aujourd’hui, avec un certain cynisme, responsable de tous les vices. 

La progression de la criminalité dans le sport professionnel – et par percolation, à moindre échelle, dans le sport amateur – n’est pas seulement le résultat d’une « offensive marchande » qui lui serait extérieure et étrangère. L’organisation mafieuse des multinationales sportives a aussi largement provoqué la criminalisation des échanges marchands. 

Plutôt qu’otages du capitalisme prédateur, le sport-spectacle de compétition et les sportifs-mercenaires sont manifestement complices de ce qu’il faut bien nommer une monstrueuse mécanique d’enrichissement.

SOMMAIRE

François DINDONLAN et Jean-Marc BLAYRAULT,
Corruption capitaliste et social-libéralisme. Le PS, vecteur de l’abrutissement sportif

SPORT ET CAPITALISME PRÉDATEUR

Jacques ARDOINO, Patrick BAUDRY, Pierre GUERLAIN, Claude JAVEAU, 

Fabien OLLIER, Daniel Salvatore SCHIFFER, Le sport : une monstrueuse mécanique d’enrichissement
Fabien OLLIER, FIFA et CIO : main basse sur le monde 

Fabien OLLIER, Le sport de compétition : un programme liberticide massif
Jean-Marie BROHM, Le sport est une usine à distribuer de l’illusion
Fabien OLLIER, Le sport, un obscurantisme obligatoire Michel BEAULIEU, L’impérialisme sportif
Pierre GUERLAIN, Compétition sportive et violence sur les campus américains
Raymond SÉMÉDO, Lutte, argent sale et prédation écono-mique au Sénégal
Bonnes feuilles : Le sport vermoulu

LA PESTE SPORTIVE

Jean-Marie BROHM, Sociologie politique du sport : ce n’est qu’un début...
Marc LEPOING, Football mafia, football massacre. Les têtes plongeantes de Bromberger, Bodin and Co
Dossier : Les animaux malades de la peste sportive
René GARS, Les volatiles aux noirs desseins. L’union des ex dans la défaite
Alain PASSÉVAT, Les crocodiles de la culture sportive. Belhaj Kacem en crampons et Desports en flonflons
David LACAME, Hyènes et charognards du sport-spectacle. Les adorateurs du médaillé d’or
Abou DSOUFL, De la contemplation des poules mouillées...à la foulée sportive des Pinçon-Charlot
Carlo MARCSA, L’utopie ruminante des moutons de Panurge. Le pari sportif du PCF
Alban DETHOUCH, Les lémuriens capitulent sans combattre. Du pacifisme anti-critique
Alex THASIER, Les caméléons de la complexité sportive. Contorsions et confusions, de Vigarello à Queval
Colline DE COCK, Les écrans de fumée des putois. Vœux pieux pour un sport pur
Sinbad MINTON, La corporation des macaques. L’imposture des profs de gym
Max VÉHODEU, De l’imminente implosion des grenouilles en STAPS. L’épistémologie carriériste

SPORT DÉFONCE
 

Jean-Pierre de MONDENARD, Et Dieu créa le dopage 
Jean-Pierre de MONDENARD, Les parents se dopent, les enfants trinquent
Jean-Pierre de MONDENARD, Lutte antidopage : exit l’UCI
Jean-Pierre de MONDENARD, Le dopage dans le cyclisme
 

CONTRE L’OLYMPISME
 
COBOSO, Pas d’athlètes français aux JO de Sotchi 2014 !
QUEL SPORT ?, Lutter contre l’olympisme. Quelques actions à mener


Pour commander le N° 21 / 22 de Mai 2013